[ParEntHesE GouRmaNde] A la découverte de la Bellevilloise et du Sainte Marthe

Une soirée d’été, chaude, comme on en a rêvé ces 9 derniers mois d’hiver… Elles sont trop rares pour ne pas en profiter et nous avons porté notre soirée sur la découverte de 2 lieux connus à Paris : La Bellevilloise et le Sainte Marthe.

Arrivés à la Bellevilloise vers 20h30, nous découvrons d’abord le restaurant couvert, la Halle aux Oliviers. Malgré l’ambiance plutôt agréable et le concert qui s’y prépare, nous optons pour la terrasse, un étage au-dessus, afin de profiter des derniers rayons du soleil. Vue sympathique sur les toits parisiens mais herbe synthétique au sol et des prix assez élevés. L’ambiance y est bobo; chacun cultive son style… Il est apparemment « cool » de boire une bière payée 9€ sur des marches en fer parce que plus une table de disponible. Enfin si, mais pliées dans un coin de la terrasse. Nous prenons alors le droit d’en déplier une afin de boire tranquillement bière et mojito (vite fait). Curieux, nous montons un étage de plus pour arriver dans un grand espace qui, ce soir-là, sera consacré à une expo photos. Quelques transats et un Dj auront du mal à attirer les foules.
En bref, c’est un endroit à voir, avec sûrement une programmation à découvrir toute l’année et sympathique pour sa terrasse au calme mais nous n’y reviendrons sans doute pas, les prix des boissons et la planche de charcuterie, assez banale, ne nous aurons pas convaincus.

Nous partons pour la place Sainte Marthe, quelques stations de métro plus haut, pour poursuivre cette soirée estivale. En effet, cette place, comme on nous l’avait annoncé, est calme et très agréable car sans circulation. 3 restaurants ont pris place: la Sardine (impossible d’y trouver une place, des tables peut-être trop serrées mais une carte plutôt alléchante si on souhaite un diner « tapas » ou cuisine brasserie, le Galopin (restaurant de Romain Tischenko, Top chef 2010) et le Sainte Marthe. Nous choisissons le Sainte Marthe, plus éclairé et avec une carte plus élaborée. 20 minutes d’attente, nous dit-on. Qu’à cela ne tienne, nous prenons un verre au bar en attendant. Difficile d’avoir une carte des vins, encore difficile de se faire conseiller. Un vin rouge un peu chaud… Encore une fois, difficile d’avoir un sceau de glaçon qui permette de rafraîchir le vin quelques minutes. 30 minutes plus tard, toujours pas de table… C’est donc après 40 minutes d’attente que nous pouvons ENFIN nous asseoir dehors et profiter. La carte est courte mais alléchante. J’opte pour une caille à la plancha et ses légumes de saison: trop compliquée à manger de par ses nombreux os mais des légumes oubliés fondants et une sauce à tomber. Le croustillant de bœuf vaut aussi le détour. Si les plats salés sont délicieux, le dessert est un peu plus décevant: pêches rôties au miel et glace au chocolat blanc et zestes de citron (vous avez dit chocolat blanc?).
Malgré l’accueil un peu froid et une looongue attente, une bonne adresse pour ce qui est du salé! Le cadre a sans doute fait de ce dîner une parenthèse agréable dans le tumulte parisien.

La Bellevilloise: 19 rue Boyer, 75020 Paris – Métro Menilmontant
Le Sainte Marthe: 32 rue Sainte-Marthe 75010 Paris- Métro Belleville

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s